AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la veillée de Noël : les divertissements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
christelle

avatar

Nombre de messages : 42931
Age : 41
Localisation : sud de clermont fd
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: la veillée de Noël : les divertissements   Lun 19 Nov - 18:53

Nous allons citer quelques divertissements auxquels donne lieu la fête de Noël.

Nous avons trouvé dans une notice sur Beaufort, commune de l'Anjou, une très ancienne coutume dont il ne reste pas trace dans les traditions du pays. C'était, à Beaufort, un usage que tous les jeunes gens mariés dans l'année, se réunissent la veille de Noël, pour offrir au public un grand divertissement.

A l'heure indiquée, ils se rendaient, escortés de toute la foule, sur un pont situé sur une petite rivière, à l'extrémité de la ville. Là, au signal donné par les premiers magistrats de la cité, et en présence du seigneur du lieu qui présidait la cérémonie, ils se précipitaient dans l'eau pour y saisir, en nageant, une pelote que l'on avait jetée dans le courant. Les nageurs avaient la liberté d'arracher la pelote des mains de ceux qui l'avaient saisie les premiers ; c'était, on peut le penser, une lutte fort longue et fort distrayante. Celui qui, le plus fort ou le plus adroit, parvenait à se rendre maître de la pelote était proclame le vainqueur. 11 recevait cinquante livres pour " monter son ménage" et était reconduit chez lui au son delà trompe, au bruit des tambours, des fifres et des hautbois.

Ceux des jeunes gens qui, n'étant pas malades, " ne voulaient pas grelotter en nageant après la pelote ", payaient une amende au profit du vainqueur. Une coutume à peu près semblable avait lieu en Normandie, au Mesnil-sous-Jumièges et à Yville

.
La dernière mariée de l'année - et c'était à qui se marierait la dernière pour avoir cet honneur, - en présence de toute la paroisse assemblée, jetait par-dessus l'église une boule ou une pelote où était enfermée une somme d'argent. Chacun faisait ses efforts pour s'en emparer. Or, pour en demeurer maître, il fallait rentrer chez soi et faire braiser la pelote à la bûche de Noël,' dans la cheminée. Quiconque touchait le porteur, lui criait : " Lâche la pelote ", et de nouveau la pelote était lancée.

Souvent cette partie de balle lancée durait fort longtemps, et parfois l'heureux possesseur de la balle demeurait éloigné du village deux eu trois jours avant de rentrer chez lui, attendant que ses adversaires, lassés, aient abandonné la partie. Une sorte de superstition s'en mêlait, la pelote portant bonheur au hameau qui la possédait. C'était un talisman qui assurait de belles récoltes à celui qui pouvait la garder.

Tout cela était très inoffensif, mais les bousculades, les batteries qui s'ensuivaient, l'étaient moins, et, en 1866, on a supprimé définitivement cette originale coutume normande (Journal de Rouen, suppl. du 25 déc. 1898. 2).

Voici, d'après M. J. Carnandet (Bibliothécaire de la ville de Chaumont), ce qui se passait, la veille de Noël, dans les villages champenois. C'est à la nuit tombante que commencent les réjouissances de la fête de Noël. Dès que la dernière lueur du jour s'est fondue dans l'ombré, tous les habitants du pays .ont grand soin d'éteindre leurs foyers, puis ils vont en foule allumer des brandons à la lampe de l'église. Lorsque ces brandons ont été bénits par le clergé, ils les promènent par les champs : c'est ce qu'on appelle la fête des flambarts. Ces flambarts sont le seul feu qui brûle dans le village : ce feu bénit et régénéré jettera dé jeunes étincelles sur l'âtre ranimé dans quelques instants, image symbolique de la renaissance spirituelle apportée au monde par Jésus-Christ. Puis on allume la bûche de Noël.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
la veillée de Noël : les divertissements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je me pose pas mal de questions sur "le rêve éveillé"
» Le Trésor du coeur des êtres éveillés
» le rêve éveillé
» 23 Avril "Samedi Saint : Seigneur, ton corps a été placé dans le tombeau...vers la veillée pascale "
» Veillée de Prière le 8 décembre à notre dame de Paris “méditation de la Passion du Christ”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
assistante maternelle Auvergne :: Fêtes et Traditions :: Noël :: Origine et histoire de la fête de Noël-
Sauter vers: