assistante maternelle Auvergne

Enfants, parents, famille, acceuil
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Terrine au thon (la voilà enfin)
Dim 29 Juil - 18:37 par chris

» spaghetti aux courgettes
Ven 27 Juil - 6:29 par chantal01

» cake st nectaire lardons
Mar 22 Mai - 6:58 par chris

» carte noel
Dim 4 Déc - 10:48 par christelle

» Pieds cerfs de noel
Sam 3 Déc - 7:45 par Nanou

» Les Hélènettes (avec jaune d'oeufs seuls)
Mer 3 Aoû - 10:47 par chris

» Petits suisses aromatisés
Ven 1 Avr - 20:03 par Nanou

» Charlotte au fromage blanc et fruits au sirop
Ven 1 Avr - 9:53 par Invité

» danette vanille a la multidélice
Mar 22 Mar - 13:01 par Invité

» Semoule au lait et rhum raisins
Mar 22 Mar - 13:00 par Invité

» Crème au carambars à la multidélice
Mar 22 Mar - 12:59 par Invité

» verrine avocat ,thon,oeuf dur
Lun 18 Jan - 13:39 par chantal01

» verrine mousse de jambon au chevre
Lun 18 Jan - 13:22 par christelle

» cailles farcies
Dim 8 Nov - 8:42 par chantal01

» torsade au nutelle
Ven 28 Aoû - 7:16 par chantal01

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Mes chouchoux

Blog d'une amie de chantal01( Photos de Tahiti)

Blog du studio de nanou


Blog de cuisine de Sandrinecarlier





Images

Partagez | 
 

 Les morsures chez le jeune enfant

Aller en bas 
AuteurMessage
Nanou
Admin
avatar

Nombre de messages : 55497
Age : 61
Localisation : St Marcouf de L'Isle
Date d'inscription : 29/01/2007

MessageSujet: Les morsures chez le jeune enfant   Ven 7 Fév - 15:11

En collectivité, nous sommes régulièrement confrontées au problème des enfants qui se mordent.
La morsure est un acte si subitement arrivé qu’il est souvent impossible à prévenir. C’est un geste banalet très courant chez les tout-petits.
Mais ce geste somme toute banal est ressenti par l’adulte comme agressif car il fait mal, ce qui entraine des réactions d’inquiétude.
Dès la naissance, la bouche et la région qui l’entoure sont pour le bébé la partie la plus importante du corps : c’est ce qui a été décrit comme la phase orale du développement du nourrisson. Par la bouche, le nouveau-né cherche le téton de la maman pour se nourrir et dans le même temps trouver du réconfort, se sentir en sécurité.
Introduire le mamelon dans la bouche et le téter est une grande source de plaisir et de bien-être pour le tout petit et ce désir de prolonger cette agréable sensation se poursuit même une fois l’estomac bien rempli.
En quelque sorte, le bébé « dévore sa mère ».
L’enfant croque sa mère pour essayer de garder un morceau d’elle à l’intérieur de lui-même…et combien de mères font semblant de manger leur bébé, provoquant alors des éclats de rire de l’enfant.
Ce comportement avec sa mère, l’enfant l’étend à d’autres objets: il mord tout ce qu’il aime, aussi bien un jouet que la main ou la joue d’un autre enfant. Il découvre l’effet de ses actes: que va-t-il se passer?
Tous ses actes sont pour lui une découverte, la recherche d’un plaisir de contact.
Très vite, le nourrisson apprend à se procurer ce plaisir par d’autres manières : indépendamment de la fonction de nourriture et de la personne, l’enfant peut sucer son pouce ou accepter la sucette qu’on lui propose.
Le stade oral :
Ce stade va de la naissance  à environ 1 an, durant cette période c’est la bouche qui est le centre principal de la stimulation et donc la tâche majeure du développement
sera le sevrage.
C’est la bouche qui durant cette période apporte le plus de satisfaction à l’enfant ne serait-ce parce
qu’elle permet de satisfaire au premier besoin qui est la nutrition. Peu à peu sucer mâchouiller, mordre, manger et embrasser permettent de réduire les tensions.
Si l’expression normale de ces comportements est entravée, alors une frustration peut s’instaurer.
Elle peut par la suite devenir une fixation à ce stade, laquelle aura des répercussions sur le
comportement de l’individu à l’âge adulte.
Le stade anal :
De un à trois ans c’est un moment ou l’enfant devient de plus en plus sensible à la région anale,
c’est également le moment où les parents mettent en place des habitudes de propretés.
Il y a donc pour Freud déplacement de la zone d’intérêt pour l’enfant de la zone orale à la zone anale.
Le stade phallique :
C’est certainement le stade, de 3 à 5 ans le plus connu puisque c’est la période où est censé se situer le complexe d’Oedipe. Dans la théorie freudienne, cette période tient une place particulière dans l’aspect identificatoire de la construction de la personnalité.
Le petit enfant s’identifie à la personne de même sexe que lui dans le couple parental. Le jeune enfant manifesterait donc une sorte d’attachement sexuel au parent de sexe opposé.
Lorsque les premières dents apparaissent, une nouvelle phase de développement de l’intelligence commence : les mouvements de la bouche pour sucer se transforment pour mordre.
Avec sa bouche, l’enfant non seulement mange mais pense. Le fait de mordre devient alors le plus grand amusement de l’enfant, un moyen pour lui d’exprimer son affection et ses désirs comme l’était auparavant celui de sucer (mais l’enfant n’est encore pas en mesure de comprendre la différence entre les morsures pour témoigner de l’affection et les morsures agressives de défense).
L’enfant peut alors utiliser la morsure pour attirer l’attention des autres sur lui, et s’il n’est pas encore capable de s’exprimer par des mots, le fait de mordre peut aussi être un moyen de communication.
Plus l’enfant grandit, plus la morsure est utilisée en cas de frustration, c’est-à-dire lorsque l’enfant ne peut communiquer naturellement.
Souvent les enfants qui mordent leurs frères ou sœurs ou leurs parents, le font par besoin d’affection, il s’agit d’une démonstration précoce de jalousie et d’un besoin d’être regardé, reconnu et aimé.
Ce qui ne signifie par pour autant que ces enfants ne sont pas aimés mais simplement qu’ils ont des besoins supérieurs à d’autres.
En grandissant, certains enfants vont se servir de leur bouche pour s’imposer se positionner en tant que « leader ».
Mordre n’est souvent qu’une étape avant l’acquisition du langage.
A savoir…., un enfant sur cinq est un jour passé par cette période ! Souvent, le geste remplace la parole… faute de mots, l’enfant a recours à la morsure. En général, cette période durant laquelle bébé mord est passagère, et ce, notamment, dès que votre enfant est plus à l’aise dans son langage et sa motricité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://ass-mat-auvergne.frbb.net
chris

avatar

Nombre de messages : 17321
Age : 43
Localisation : Puy-de-dôme
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Les morsures chez le jeune enfant   Lun 10 Fév - 10:54

merci nanou, pour tous ses renseignements !
tout se rejoint... mais s'est sûr que s'est une situation pas facile ! d'autant plus quand les parents n'agissent pas pareil de leur côté !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
sonia43

avatar

Nombre de messages : 12218
Age : 41
Localisation : Haute-Loire
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Les morsures chez le jeune enfant   Lun 10 Fév - 13:53

Chez lui, il ne mords plus c'est surtout l'arrivée d'un nouveau à la maison et il veut faire sa loi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les morsures chez le jeune enfant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les morsures chez le jeune enfant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les morsures chez le jeune enfant
» régime sans gluten chez le jeune enfant
» Le Végétarisme chez le nourisson et le jeune enfant
» protéine chez nourrisson et enfant en bas âge
» somnombulisme, cauchemars, terreurs chez ado de 13 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
assistante maternelle Auvergne :: l'enfant :: Pourquoi un enfant mord?-
Sauter vers: